Comment les médias inventent l’état d’urgence

Wie man den Ausnahmezustand herbei schreibt

Une interview dans Deutschlandfunk avec le rédacteur en chef du journal de gauche « Freie Presse », Torsten Kleditztsch, qui a déclaré que les journalistes sur place ne pouvaient voir aucune chasse à l’homme, a provoqué l’effondrement d’une campagne médiatique affirmant que « Les neo-nazis poursuivent des étrangers » à Chemnitz. La campagne a été déclenchée à l’origine par une fausse vidéo diffusée sur Internet. Mais il n’y a aucune preuve à ce jour. Pas de vidéos, pas de témoignages, pas de rapports de police sur les « agressions contre des migrants » …